À 15 minutes de Place de Clichy Ligne 13 - Gabriel-Péri Navettes gratuites retour vers Paris

À l'occasion des 30 ans du Collège international de philosophie, le T2G soutien la quinzaine philosophique Intersections du 1er au 16 juin en accueillant un débat autour du livre Trois ans avec Derrida. Les carnets d’un biographe de Benoît Peeters et le spectacle La Vérité en pointure de la compagnie J’ai

Intersections [dimanche 9 juin à partir de 18h] débat autour d'un livre + théâtre

[18h - 20h] Débat autour d’un livre : Trois ans avec Derrida. Les carnets d’un biographe de Benoît Peeters

avec Jean-Luc Nancy, Laura Odello, Benoît Peeters, Frédéric Vengeon
L’entreprise mérite d’être saluée, tant pour son intérêt historique et le savoir qu’elle nous apporte sur la vie de ce philosophe que pour son intérêt littéraire et philosophique. Faire la biographie de Derrida est en effet une entreprise particulière tant ce philosophe a su déplacer la figure du penseur en intégrant (transformant) des éléments de sa vie, de son caractère ou de ses liens dans les configurations même de sa pensée. Par ailleurs, cette recherche, alors même que le philosophe était mort depuis peu et que son entourage demeurait intact, s’inscrit dans une temporalité étrange, celle d’une biographie vivante, un révolu présent, une trace contemporaine de ce dont elle est la négation. B. Peeters enfin a su ne pas s’oublier derrière son travail et a fait de cette enquête scrupuleuse la rencontre entre deux hommes d’écriture.
Ainsi plutôt que de présenter une somme d’informations réunies autour de la figure d’un grand penseur, il nous semble intéressant (et davantage fidèle) de répondre à l’invitation de l’auteur en nous ouvrant à la réflexivité du biographe qui nous présentera un Derrida aux marges, indirect, saisi dans sa disparition, chez l’autre.
Éditions Flammarion, collection « Essais », Paris, 2010. Sous la responsabilité de Frédéric Vengeon



[20h30 - 22h] compagnie J’ai / La Vérité en pointure

à partir d’un texte de Jacques Derrida
Compagnie J'ai : Stéphanie Farison, Guillaume Rannou, Juliette Rudent-Gili, Martin Selze

vraies_pompes

Ce spectacle est l’histoire d’un voyage dans le temps et dans l’espace sur les lieux d’une enquête. La carte du voyage est un tableau de Van Gogh, le plan de route est un texte de Jacques Derrida : « Restitutions - de la vérité en pointure ». Quatre acteurs poursuivent l’enquête initiée par Derrida.
Pièce créée avec le soutien du Théâtre de Gennevilliers.

La Vérité en pointure
à partir d’un texte de Jacques Derrida

Extrait
– Avançons alors.

– 1886 : Vincent Van Gogh peint à Paris un tableau représentant deux chaussures.
1905 : Paul Cézanne écrit à son ami Émile Bernard et lui dit notamment « Je vous dois la vérité en peinture et je vous la dirai. »
1935 : Martin Heidegger prononce ses premières conférences sur le thème de l’origine de l’œuvre d’art. Il s’y réfère au tableau des chaussures de Van Gogh.
1950 : sortie du livre de Martin Heidegger L’Origine de l’œuvre d’art.
1965 : Mort de Kurt Goldstein aux États-Unis.
1965 : Meyer Schapiro, historien de l’art américain, lit L’Origine de l’œuvre d’art. Correspondance avec Martin Heidegger pour savoir à quel tableau de Van Gogh représentant une paire de chaussures il fait allusion dans L’Origine de l’œuvre d’art.
1968 : sortie de l’essai de Meyer Schapiro La Nature morte comme objet personnel, qui est entre autres une réponse à Heidegger à propos des chaussures.
1976 : mort de Martin Heidegger en Allemagne.
1976 : la revue Macula décide de consacrer un numéro double à la querelle Heidegger/Schapiro, et commande un texte sur ce thème au philosophe Jacques Derrida. Jacques Derrida accepte.
1977 : mort de Marvin Pontiac.
1977 : le 6 octobre, conférence de Jacques Derrida à l’université de Columbia, New York, où il prononce la première partie du texte qu’il est en train d’écrire, qu’il nomme Restitutions - de la vérité en pointure.
1978 : sortie de la revue Macula 3/4 sur la querelle de restitution, comprenant un extrait du texte de Martin Heidegger, un extrait du texte de Meyer Schapiro et la première partie du texte de Jacques Derrida.
1978 : sortie du livre de Jacques Derrida La Vérité en peinture, dont la troisième partie est constituée du texte, entier, Restitutions - de la vérité en pointure.
1983 : fondation du Collège international de philosophie par François Châtelet, Jean-Pierre Faye, Dominique Lecourt et Jacques Derrida.
1988 : exposition Van Gogh au musée d’Orsay ; commande, diffusion puis censure du film Van Gogh à Paris – Repérages, d’André S. Labarthe.
2000 : nous découvrons le texte de Jacques Derrida.
2002 : nous écrivons à Jacques Derrida, puis nous le rencontrons dans les salons de l’hôtel Lutétia. Nous lui demandons entre autres choses si nous pouvons partir de son texte en vue d’une production théâtrale, il nous dit : « Oui, vous pouvez vous saisir de mon texte, mais... partez-en. »
2004 : mort de Jacques Derrida en France.
2009 : nous nous rendons à Amsterdam au musée Van Gogh, pour voir le tableau des chaussures de nos propres yeux.

Stéphanie Farison, Guillaume Rannou, Juliette Rudent-Gili, Martin Selze.


logoCIP


> entrée libre sur réservation au 01 41 32 26 26 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
> en savoir plus sur Intersections



 

follow Dailymotion Twitter Facebook