À 15 minutes de Place de Clichy Ligne 13 - Gabriel-Péri Navettes gratuites retour vers Paris

TOUS LES ARTISTES

Shinji Aoyama

CRITIQUE CINÉMATOGRAPHIQUE ET CINÉASTE

   

 Né le 13 juillet 1964 à Kita-Kyushu. Il vit et travaille au Japon.

Au Théâtre de Gennevilliers : Le Petit chaperon rouge (2008 -  Cartes blanches cinéastes)

Né le 13 juillet 1964 à Kita-Kyushu. Il vit et travaille au Japon.
   Le Petit Chaperon Rouge (2007)

Étrangement, la présence de Shinji Aoyama à Gennevilliers va aussi de soi. « D'une certaine manière, dit-il, j'ai toujours été un cinéaste de banlieue, en ce sens que je n'appartenais pas au centre ». Pratiquant le cinéma de façon autodidacte, indépendamment de toute tradition narrative, l'art de Shinji Aoyama s'infiltre dans le réel à travers la fiction, presque par imitation. De la banlieue de Tokyo à la banlieue parisienne, il pose sa caméra comme un intrus, attrapant le réel brut. Marqué par Truffaut, par Kurosawa, à mi-chemin entre roman et cinéma, ses personnages en quête d'eux-mêmes figurent une humanité désabusée et mélancolique.

Shinji Aoyama tourne ses premiers films amateurs en 8mm lorsqu'il est étudiant à l'université de Rikkyo (Tokyo), avant de devenir quelques années plus tard assistant de Kiyoshi Kurosawa. Il réalise sa première œuvre pour le cinéma Helpless en 1996, regard sur la jeune génération paumée des années 90 ayant grandi avec la récession économique. Le film remporte plusieurs prix. En 2000, il signe son chef d'œuvre qui lui ouvre les portes de l'occident, Eureka, histoire d'un trauma et d'un deuil à la suite d'une prise d'otage sanglante. Présenté en compétition au Festival de Cannes, il obtient le Prix de la Critique internationale et du Jury œcuménique. Suivent de nombreux autres films Desert Moon (2001), Eli, Eli, Lema Sabachtani ? (2005), Crickets et AA (2006), Sad Vacation (2007) et Le Petit Chaperon Rouge (2007).

 

follow Dailymotion Twitter Facebook