À 15 minutes de Place de Clichy Ligne 13 - Gabriel-Péri Navettes gratuites retour vers Paris
Nan Goldin flashe Gennevilliers

LE LIEU, LA VILLE Photographies | Nan Goldin

Chaque saison le Théâtre de Gennevilliers invite un(e) artiste à photographier le lieu, la ville ses habitants et son public. De 2010 à 2011 c'est l'artiste new-yorkaise Nan Goldin qui réalise pour le théâtre deux séries de photographies inédites. On a pu retrouver ces images au fil de deux saisons sur les supports de communication du théâtre, avec notamment l'édition de deux agendas pour le public. Aujourd'hui, avec la Nan's Goldin room, le T2G dédie l'un de ses espaces à l'accrochage de 6 de ces photographies

Est-ce possible en art d’avoir les deux, et la surface réconfortante où se mirer et l’épaisseur chaotique de la vie en vrai ? D’un tel voeu pieu tout artiste pourtant se fait l’arpenteur, a fortiori dans les arts du visible. Peut-être qu’une part de la tentative de Nan Goldin réside là : déchirer le rideau de verre de l’objectif pour remplir la photographie de la vie en vrai. Et en un sens elle y parvient, non peut-être à la vie en vrai, mais à la vie presque en vrai. C’est dans ce « presque » que se tient la photographie : parce qu’on sent qu’après l’image la vie va continuer, qu’avant l’image elle avait commencé, alors on se dit que la photo ne dit pas toute la vie mais plutôt la vie hors d’elle, la vie comme redonnée à la vie – un peu comme cette phrase de Robert Filliou, qui dit que « l’art existe pour rendre la vie plus intéressante que l’art ».
Tanguy Viel

Série 2011-2012

Série 2010-2011

 

Le travail de Nan Goldin a toujours été habité par une attention constante portée aux gens qui l’entourent. Que ce soit des proches ou des anonymes, elle réussit à mettre en lumière la densité des relations qui peuvent se nouer entre des individus, le temps d’une rencontre ou le temps d’une vie. Pour le T2G, l’artiste met tout son savoir faire au service d’un projet : rendre compte de la richesse humaine qui se trouve toujours, à chaque instant, à portée de main, à portée de regard. Nan Goldin peut sublimer l’intime, lui conserver sa singularité et le rendre en même temps universel.

 

Les arts plastiques au T2G

Valérie Mréjen (2012)

Felice Varini (2012)

Nan Goldin (2010-2012)

Ryoji Ikeda (2010)

Céleste Boursier-Mougenot (2009)

Valérie Jouve (2007-2009)

Daniel Buren (2007-2012)

follow Dailymotion Twitter Facebook