ETHICA - Romeo Castellucci

CESENA

Romeo Castellucci

ETHICA
Natura e Origine della Mente

 

7 - 13 MARS 2016

[7, 9, 11, 12 mars à 20h30] bus
[8 mars à 19h30]
[11, 12 mars à 18h30]
[13 mars à 17h00]
[13 mars à 15h00]

Du 07/03/2016 20:30
Au 13/03/2016 17:00
(cliquez sur une date pour réserver en ligne)

Et au +33 1 41 32 26 26

 

Durée : 1h environ

spectacle en italien surtitré en français

 

TARIFS

Tarifs : de 7 à 24€
Le Pass ou la Carte : vos places librement à partir de 9€

Le metteur en scène italien Romeo Castellucci s’est inspiré de la pensée du philosophe hollandais Spinoza (1632-1677) et notamment des cinq livres qui composent l’Éthique. Pour chacun de ceux-ci, Romeo Castellucci propose une action théâtrale. Cinq actions sont donc prévues. La première action a été présentée lors de la Biennale de Venise en 2013 et s'intitulait, comme le deuxième livre, De la nature et l’origine de l'esprit.

À PROPOS

Une jeune femme est suspendue à un câble, à plusieurs mètres au-dessus du sol. En regardant plus attentivement, le spectateur s’aperçoit que la femme est retenue seulement par l'index de la main gauche. Il s’en faut de peu qu’elle ne soit victime d’une chute vertigineuse. La femme pourtant ne semble nullement inquiète, et même elle semble contrôler parfaitement l’effroi qu’elle pourrait ressentir. Elle paraît prolonger et vivre ce moment comme un seuil. On soupçonne qu’il n’y a aucun risque de chute mais qu’il s’agit plutôt d’un phénomène de lévitation, une sorte d’élan, de force. L’arc tendu d'un corps qui est sur le point d'être lancé dans l’air. Le corps de la femme occupe la zone supérieure de l'espace : il rend visible par sa présence l’espace mental de l’architecture. Sous elle, parmi le public qui observe debout la scène, se promène un chien. Il se déplace au hasard, librement, passant entre les jambes des spectateurs. Ce chien miaule. Il y a un dialogue entre le chien-chat et la femme suspendue. Le sujet de leur dialogue tourne autour d’une découverte : ils sont le produit d'une vision intérieure du spectateur. Le chien qui miaule a décidé de prêter sa voix à une caméra de télévision, d’être une caméra de télévision. La femme suspendue par un doigt a décidé de prêter sa voix à la lumière, de jouer le rôle de la lumière. Et un troisième personnage, composé d’êtres multiples, réagit aux paroles des deux autres personnages : c’est l’Esprit, celui qui donne son nom à cette action.

Une première version a été créée au cours d’une session de travail à la Biennale Collège de 2013, en collaboration avec la Biennale de Venise et avec le soutien du Théâtre de la Ville et du Festival d'Automne à Paris. Le titre de la performance est tiré du livre II de l'Éthique de Spinoza, dans lequel le philosophe explore la nature de la pensée supérieure et le pouvoir opérant de l’esprit, le noyau qui forme la réalité même. Celui qui pense ne fait qu’un avec la réalité.
Dans cette optique, la performance dévie et se ramifie, et opère une descente vers l’embouchure, là où les eaux parviennent à leur point ultime : le public. L'image créée dans l'esprit de l'artiste atteint enfin l'esprit du spectateur, lequel la reçoit, bien sûr, mais en la recevant, lui donne forme. La performance a pour objectif de congeler cette pensée dans l'acte de recevoir l'image, non dans un but scientifique, mais pour consacrer la fusion entre la réception du spectateur et la création de l’image d'origine.

GÉNÉRIQUE

Conception et direction Romeo Castellucci
Texte Claudia Castellucci
Traduit en français par Jean-Louis Provoyeur
Son Scott Gibbons
Avec Silvia Costa
Louise Arcangioli, Clémence Boucon, Moïra Dalant, Flora Gaudin,Olivia Lioret et Garance Silve,

Stephane Coichot et le chien Elboy du Domaine de Flambeau
Avec la voix de Bernardo Bruno
Sculptures Istvan Zimmermann & Giovanna Amoroso
Direction technique Massimiliano Peyrone
Technicien du son Matteo Braglia

Attachée de production Benedetta Briglia
Organisation et promotion Valentina Bertolino, Gilda Biasini
Administration Michela Medri, Elisa Bruno, Simona Barducci et Massimiliano Coli

Production Socìetas Raffaello Sanzio
Coproduction T2G-Théâtre de Gennevilliers centre dramatique national de création contemporaine

Créé à Venise pour La Biennale College-Teatro en Août 2013
En coproduction avec le Théâtre de la Ville et le Festival d’Automne à Paris
En collaboration avec La Biennale di Venezia

 

AVERTISSEMENT

Contrairement à ce qui avait été annoncé, le T2G ne présentera pas cette saison le tableau II du projet EtHICA de Romeo Castellucci :

 

J’ai décidé d'attendre et de ne plus créer La Potenza dell’Intelletto, o della Libertà Umana.
J’ai senti que trop de spectacles ont été montrés, représentés, et que la quantité en était accablante.
Je pense que le public parisien a vu suffisamment de mes spectacles.
La conception de ce nouveau travail, cependant, existe et a déjà été pensée.
Je demande à Pascal Rambert, Nicole Martin et à vous tous, la possibilité de le créer plus tard, ici, dans ce même théâtre. C'est un travail complexe et éprouvant qui ne peut être créé qu'au T2G, dans ce théâtre qui, précisément m’a inspiré. Et c’est ici et seulement dans ce lieu que ce travail peut se faire et se concevoir.
Je pense que vous comprendrez mes raisons.
 
Romeo Castellucci

 

Photo © Luca Del Pia


 

VOYAGE DES ŒUVRES #4

Tout le voyage des œuvres

AVANT / APRES

Création radiophonique Radio Lab

ON EN PARLE

Artistik Rezo - Emilie Darlier

Etat critique - Nadège Sapete

maculture.fr - Nicolas Garnier

Droguistes.fr - Félix Gatier

Les Inrocks - photoblog de Renaud Monfourny

Les 5 pièces - Alicia Dorey

Rhinocéros - Aude Nasr

Théâtre-Actu - Pierre-Alexandre Culo

SNES - Micheline Rousselet

I/O Gazette - Marie Sorbier

Inferno Magazine - Smaranda Olcèse

Danser Canal Historique - Thomas Hahn

ThéâToile

blog.lefigaro.fr - Armelle Héliot

Inferno - La chronique déssinée de Camilla Pizzichillo

Mouvement - Thomas Corlin

nonfiction.fr - Natacha MARGOTTEAU

Visuelimage.com - Pierre Corcos

La Terrasse - Catherine Robert

 

AVEC

Arte, Le Monde, France Culture, Télérama, ParisART, Centre Culturel Italien,L'Italie à Paris

artelemondefrancecultureteleramaparisart centreculturel italienITALIE A PARIS logo