Bruno Meyssat

AUTEUR, METTEUR EN SCÈNE 

     
Image
Crédit photo
  Né en 1959

Au Théâtre de Gennevilliers :
Observer (2010).

"s09-spec-courant"> « Comme les autres arts, dit Bruno Meyssat, le théâtre doit revendiquer son droit d'accès à l'abstraction ». Les espaces qu'il construit semblent divisés, complexes, assiégés par le poids de quelque chose d'absent. Théâtre de sensation et de réflexion, composé de multiples climats sonores. Théâtre silencieux pourtant, car Meyssat se méfie du texte. Plutôt dévoiler que discourir. Le théâtre est pour lui l'art de troubler la présence, de montrer que ce que l'on croit voir n'est pas ce que l'on constate. Meyssat s'inspire des faits et des choses les plus concrets, chargés d'histoires et de sonorités. Il bâtit sur eux des séquences où chacun peut reconnaître et partager avant les mots sa part d'un rêve collectif profondément enfoui. "s09-spec-courant">D'abord attiré par la photographie, Bruno Meyssat entreprend des études de lettres, de philosophie, de cinéma. Il fonde la compagnie Théâtres du Shaman en 1981. Jusqu'en 1990, il crée une trentaine de spectacles. Il est ensuite metteur en scène associé au CDN de Grenoble de 1991 à 1994 où il crée Passacaille (1992, Festivals d'Avignon, de Santarcangelo, de Saarbrücken, du Caire), Mille cloisons pour une chambre (1993) d'après Mohamed Al Maghout, en arabe au Théâtre des Hangars/Le Caire... Il reprend sa liberté et alterne les créations personnelles et collectives, et les mises en scène d'auteurs (August Strindberg, Samuel Beckett). En 2010, il présenté Observer au T2G, et puis à à la SN de Chambéry et au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon. En outre, il enseigne à l'Ecole du Théâtre National de Bretagne, à L'ENSATT (Lyon), à l'école du Théâtre National de Strasbourg et à l'étranger.