Marie-José Mondzain

PHILOSOPHE ET ÉCRIVAIN


Au Théâtre de Gennevilliers : Rencontres philosophiques (2007-2010), Qu'est-ce que tu vois ? (2009, 2010)

L'image et l'idée de spectacle ne sont pas des évidences naturelles de la vision. Elles sont des objets philosophiquement construits à travers un regard, dont Marie-José Mondzain retrace l'histoire et la généalogie Photos, œuvres d'art, publicités, télévision, cinéma, documents, toutes ces « images » supposent un « commerce des regards ». C'est le regard du sujet qui donne à l'image son statut d' « icône », d'« idole », ou de « fantasme » ; c'est la façon de construire le regard qui réifie ou non son objet. Les plus grands lieux du regard peuvent devenir des objets idolâtriques. Voilà des choses qui nous concernent au plus vif aujourd'hui. Interrogeant la place actuelle du spectateur, Marie-José Mondzain interpelle ce qui reste en lui d'un sujet de la parole et de la pensée.

Spécialiste du rapport à l'image, directrice de recherche au CNRS, Marie-José Mondzain a mené des recherches sur l'iconoclasme depuis la période byzantine. Elle a écrit de nombreux articles dans les revues nationales et internationales et écrit de nombreux ouvrages : Image, icône, économie (1996), L'image peut-elle tuer ? (2002), Le Commerce des regards (2003), Homo spectator (2007) ainsi que Qu'est-ce que tu vois ? (2008). S'interrogeant sur la violence des images, elle s'intéresse également à l'art contemporain. Elle a participé aux Nuits Blanches de Paris et au Festival d'Automne en 2008, et animent régulièrement les Rencontres Philosophiques du Théâtre de Gennevilliers.