Rachid Ouramdane

DANSEUR ET CHORÉGRAPHE

     
Image
Photo Erell Melscoët
  Né à Nîmes en 1971, travaille à Gennevilliers.

Au Théâtre de Gennevilliers : Surface de réparation     (2007), PORTRAIT/PORTRAIT 2x2 solos (Loin..., Les morts pudiques, Un garçon debout  (2009), Des témoins ordinaires (2009)

Depuis ses premières œuvres en 1996, Rachid Ouramdane interroge la construction des affects et des imaginaires des personnes qu’il rencontre. Souvent au carrefour de la danse et des arts visuels, ses pièces se construisent dans une découverte des singularités de chacun où le dialogue est à chaque fois posé différemment. L’image vidéo, toujours présente, est réfléchie comme une extension de l’autre qui nous permet d’accéder à son espace mental. L’utilisation de ces dispositifs est, pour Rachid Ouramdane, un moyen d’atteindre la subjectivité de l’autre et son imaginaire.
  
  En 2007, Rachid Ouramdane fonde L’A. comme un endroit de réflexion artistique sur les identités contemporaines. Devenu sur l’invitation de Pascal Rambert artiste associé au Théâtre de Gennevilliers, il irrigue de ses questions le réel de la ville et ses géographies culturelles, y développant en collaboration avec l’équipe du théâtre de nouvelles formes de rencontres propres à chaque création tout en les inscrivant dans le quotidien (Surface de Réparation – pièce pour huit adolescents sportifs , 2007). A partir du solo Loin... (2008), il poursuit ses réflexions autour de la mémoire et des héritages de la violence (Des témoins ordinaires, 2009). Ses créations sont régulièrement représentées en Europe, aux États-Unis, au Brésil ainsi qu’aux festivals d’Avignon et Montpellier Danse.

En savoir plus : www.rachidouramdane.com