Toshiki Okada

AUTEUR DRAMATIQUE ET METTEUR EN SCÈNE

     
p_okada  

Né à Yokohama en 1973. Il vit et travaille au Japon.

Au Théâtre de Gennevilliers : Five Days in March (2008), Hot Pepper, Airconditioner and the Farewell SpeechWe are the undamaged others (2010) et
Current Location (2013)

Entre théâtre et danse, naturalisme et abstraction, les spectacles d'Okada cultivent l'art du décalage du geste et de la parole. Répliques désarticulées, écrites dans l'argot japonais parlé aujourd'hui dans la région de Tokyo, doublées d'un langage gestuel quasi chorégraphique qui reproduit les mouvements de la jeunesse japonaise. À travers ces corps empesés, contraints, et en même temps étonnamment diserts, Okada chorégraphie le quotidien. Mettant en scène un temps suspendu, vertigineusement ancré dans l'actualité, il fait du temps de la scène une extension du présent, comme il fait de la danse un prolongement du corps de l'acteur, un stigmate de la parole avant toute profération.

Depuis 1997, il écrit et met en scène toutes les productions de la compagnie de théâtre chelfitsch, dont il est le fondateur. En 2005, son spectacle Five Days in March remporte le prestigieux prix théâtral Kishida Kunio. Cette même année, Okada participe au concours de chorégraphie Toyota Choreography Award avec Air Conditioner (Cooler), et recueille beaucoup d’attention. Son livre composé de deux nouvelles, The End of the Special Time We Were Allowed (Shinchosha, Tokyo) est publié en février 2007 et remporte l’année suivante le prix Oe Kenzaburo. En 2013, il publie son premier ouvrage de théâtrologie (Kawade Shbo Shinsha, Tokyo). Toshiki Okada a été à plusieurs reprises l’hôte du Kunstenfestivaldesarts avec, entre autres, la première mondiale de Ground and Floor en 2013. Il a récemment été invité par le Münchner Kammerspiele à présenter son travail dans un programme de répertoire, pour trois saisons à partir de 2016.