François Tanguy /

Théâtre du Radeau

AUTEUR ET METTEUR EN SCÉNE

     francois-tanguy
 

Au Théâtre de Gennevilliers : Onzième (2011)

Le Théâtre du Radeau a son origine au Mans depuis 1977. En 1982, François Tanguy en devient le metteur en scène. Le Théâtre du Radeau s'installe dans une ancienne succursale automobile en 1985 et aménage le lieu qui deviendra la Fonderie inaugurée en 1992. Depuis 1997, les créations se font et circulent sous la Tente ou dans des espaces pouvant contenir le dispositif scénique.


Ceux qui ont vu les créations de François Tanguy et de son Théâtre du Radeau savent combien celles-ci, tout en demeurant essentiellement, radicalement, purement théâtrales, tiennent de la magie. Traçant sur la scène de vertigineuses perspectives, les panneaux coulissants, comme autant de cadres, leur confèrent en effet des allures de lanterne magique. Mais ces pièces tiennent également de la peinture, si l’on considère le soin mis à combiner par gestes inspirés et dans un même mouvement, autour de ces acteurs qu’elles traversent et qui les transfigurent, les différentes matières à disposition – le texte, la musique, les lumières et la scénographie. Ou encore de la composition, tant le vocable de la musique est omniprésent dans la bouche de François Tanguy. (David Sanson)


Parmi ses nombreuses créations, citons : Ricercar (2007), Coda (2004), Les Cantates (2001), Orphéon - Bataille - suite lyrique (1998) Bataille du Tagliamento (1996), Choral (1994), Chant du Bouc (1991), Woyzeck - Büchner - Fragments forains (1989), Jeu de Faust (1987), Mystère Bouffe (1986), Le retable de séraphin (1984), Eden et  les cendres (1983)