Virginie Yassef

PLASTICIENNE

   
 

 

Au théâtre de Gennevilliers : Ils marchent sur des morceaux de tissus pour ne pas laisser de traces (tjcc 2012)

Dans ses micro-fictions poétiques, drôles et touchantes, Virginie Yassef dompte les objets quotidiens, manipule les échelles, les mots et les gestes. Déjouant les procédés narratifs linéaires, ses pièces procèdent par séquences suspendues, par fragments de textes, de vidéos et d’accessoires détournés pour créer des situations extraordinaires. Elle porte une attention aux formes brutes qui, dans leurs modelages, leurs histoires, réelles ou inventées, suggèrent une percée vers un imaginaire. Elle réalise des installations, des sculptures ‘parlantes’, des photographies ou des vidéos traversées par le champ du merveilleux (Bird’s-Eye View), par les tours de magie et les trucages invisibles (Passe Apache), les forces électromagnétiques (Alloy) ou les constructions narratives insolites (Scénarios Fantômes). La dramaturgie propre à son travail se construit dans l’esprit de celui qui regarde la pièce réalisée. Les roches, la montagne, l’équilibre, le suspens, l’animal, les histoires sont des motifs clés de ses projets.