Olivier Dollinger

ARTISTE ET METTEUR EN SCENE

Au théâtre de Gennevilliers : Circle Stories (tjcc 2013)

Olivier Dollinger, né en 1967, vit et travaille à Paris.
Entre 1995 et 2002, Olivier Dollinger a mis en scène et livré aux mains du public un mannequin de réanimation prénommé Andy : recueilli par l’artiste, hébergé chez des proches, proposé comme objet de fiction à une classe d’enfants, puis mis à la disposition des visiteurs d’une exposition, le mannequin a tour à tour été choyé, détourné, embrassé, chahuté et violenté jusqu’à son entière destruction. Exutoire de fantasmes plus ou moins cruels, Andy a été le révélateur d’un échantillon édifiant de personnalités. C’est précisément le comportement humain, physique et émotionnel, que l’artiste, issu du monde de la scène, scrute au travers de la performance, du film, d’oeuvres sonores et de l’installation, s’entourant lorsque nécessaire de compétences extérieures au milieu de l’art : bodybuilder, adepte du tuning, gymnaste, mais aussi médium, hypnotiseur ou magicien. Autant de pratiques dont l’objet repose sur la démonstration, la manipulation ou la prouesse du corps. Lorsque l’artiste invite son public à entrer en contact avec l’au-delà par le biais d’un médium (The Spirit Voices on Air, 2006), ou lorsqu’un magnétiseur conduit un groupe d’actrices hollywoodiennes en état d’hypnose sur les traces de l’iconique Marilyn (Reverb (le Projet Norma Jean), 2003), Olivier Dollinger nous laisse entrevoir les interstices de la réalité où se loge l’inconscient, humain mais aussi cinématographique. Témoin d’une scène restituée ou acteur impliqué dans le dispositif de l’oeuvre, le spectateur peut alors accéder à ce que l’artiste envisage comme une « nouvelle réalité », pensant « le réel et le virtuel non comme deux dimensions séparées et en opposition, mais comme une même forme de l’expérience que nous faisons de la réalité contemporaine. »
Cécile Godefroy.