Clémentine Baert

AUTEUR ET METTEUR EN SCÈNE

 

Clementine Baert pour site   



Au Théâtre de Gennevilliers : Un matin (2016), Alors est-ce que c'est là ? (2017)

 Après des études à L’E.R.A.C. (Ecole régionale d’acteur de Cannes), Clémentine Baert a joué sous la direction, entre autres, de Pascal Rambert, Georges Lavaudant, Bernard Sobel, Christophe Fiat et Oriza Hirata. Ses collaborations régulières aux projets de Robert Wilson de 1998 à 2002, à New York, en ont fait une artiste cosmopolite et singulière. En 2004, on a pu la voir dans Paradis, de Pascal Rambert, au Théâtre national de la Colline à Paris, ce qui marque le début d’une longue collaboration artistique entre eux. Elle a joué notamment dans les spectacles suivants de Pascal Rambert : After/Before, Pan ! (Opéra de Marc Monnet), Mon fantôme, Toute la vie, Micro histoire économique du monde dansée qui ont été présentés en France et à l’étranger.
Au cinéma, elle a travaillé notamment avec Jean-Charles Fitoussi, Emmanuel Mouret, Siegried Alnoy, Philippe Lioret et plus récemment avec Olivier Dahan et Wim Wenders. Elle pratique le chant depuis de nombreuses années, ainsi que la danse contemporaine et le yoga ; trois disciplines qu’elle intègre régulièrement à son travail.

En 2001, à la Friche de la Belle de Mai à Marseille, elle conçoit sa première performance, Intérieur à définir, qui a été ensuite reprise lors du festival des Informelles à Marseille : Scène Nationale du Merlan, La Minoterie, Les Bernardines ; puis au festival des Jeunes Compagnies au théâtre du Gymnase à Marseille, et à l’Usine de la Comédie de Saint-Etienne, en 2002.

En mai 2006, a lieu la création du spectacle ECHO, projet pluridisciplinaire, avec Alexandre Meyer, forme d’opéra rock contemporain autour du mythe d’Echo dans Les Métamorphoses d’Ovide.
Ce spectacle a été joué au Théâtre du Golfe (La Ciotat), au C.D.N. de Dijon (mai 2006) lors du Festival Frictions, à Mains d’œuvres (septembre 2006) et à La Comédie, C.D.N. de Saint-Etienne lors du Festival Backstages (avril 2007).
En 2008 et 2009, elle présente au festival des Informelles à Marseille No(s) Illusion(s), projet de recherche international qu’elle présentera aussi à Lisbonne.
En mars 2015, elle répète au 104 en résidence d’essai et présente son nouveau solo Alors, est-ce que c’est là ? lors du festival Artdanthé au Théâtre de Vanves. Ce spectacle est programmé au CDN de Dijon et au T2G - Théâtre de Gennevilliers sur la saison 2016/2017.

Elle mène en 2017 une résidence territoriale artistique et culturelle,"Parcourant soi", en direction d'une classe de CM2 de l'Ecole Voltaire d'Asnières-sur-Seine et de deux classes d'élèves allophones nouvellement arrivés du collège François Truffaut et du lycée Galilée d'Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers. Ce projet inter-degrés interroge les notions de territoires, intime et géographique, et initie les élèves aux moyens d’expression de soi.