Festival Impatience

au CENTQUATRE-PARIS, à la Gaité Lyrique
et au T2G

les 21 et 22 décembre au T2G :
Projet Loup des Steppes – Grosse Théâtre
Ce qui demeure – Babel

calendrier complet et informations pratiques sur festivalimpatience.fr

Télérama, le CENTQUATRE-PARIS, la Gaîté Lyrique et le T2G – Théâtre de Gennevilliers s’associent pour la 9ème édition du festival Impatience, festival de la jeune création théâtrale contemporaine.

Le festival a pour but de faire connaître de jeunes compagnies de théâtre contemporain auprès du grand public et des professionnels (programmateurs et journalistes), et d’encourager les démarches scéniques inventives. Qui seront les metteurs en scène de demain ? Que diront-ils du monde d’aujourd’hui, avec leur regard neuf et les mots de la jeunesse ? Depuis le premier cru 2009, le festival Impatience se fait l’écho de mondes déstabilisés, troublants ou troublés, comiques, étranges, imaginaires. Trois prix seront décernés à l’issue du festival : le Prix du Public, le Prix des Lycéens et le Prix du Jury (composé de professionnels).
Le spectacle lauréat du Prix du Jury bénéficiera d’une diffusion entre autre au CENTQUATRE-PARIS et/ou au T2G – Théâtre de Gennevilliers et/ou à la Gaîté Lyrique, au Festival d’Avignon, à l’Espace 1789 de Saint-Ouen, au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Scène nationale, au Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France, et au Canal, théâtre du pays de Redon Scène Conventionnée. Le POC d’Alfortville accompagnera plus spécifiquement le lauréat du Prix Impatience des lycéens et le diffusera. avec le soutien de la Région Île-de-France, de la SACD, de l’ODIA Normandie, de Spectacle vivant en Bretagne, de Réseau en scène Languedoc-Roussillon et l’OARA, Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine.

les compagnies sélectionnées pour
cette édition 2017 sont :
PLACEMENT LIBRE [ Archivolte ]
texte et mise en scène David Séchaud
TRAVERSCÈNE [ Tue, hais quelqu’un de bien ]
écriture collective, mise en scène Linda Dušková
LA RAFFINERIE [ Ça occupe l’âme ]
texte et mise en scène Marion Pellissier
LÉGENDES URBAINES [ Ce que je reproche le plus résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse ]
écriture collective dirigée par David Farjon
BABEL [ Ce qui demeure ]
texte et mise en scène Elise Chatauret
COLLECTIF LES BÂTARDS DORÉS [ Méduse ]
texte et mise en scène Collectif Les Bâtards Dorés
GROSSE THÉÂTRE [ Projet Loup des Steppes ]
texte et mise en scène Tanguy Malik Bordage
VENEDIG MEER [ Saison 1 ]
texte et mise en scène Florence Minder
COLLECTIF BAJOUR [ Un homme qui fume c’est plus sain ]
écriture collective, mise en scène Leslie Bernard
LE DIFFORME [ Walpurg-Tragédie ]
texte Stanisław Ignacy Witkiewicz
mise en scène Jessica Dalle

avec le soutien de la Région Île-de-France, de la SACD, de l’ODIA Normandie, de Spectacle vivant en Bretagne, de Réseau en scène Languedoc-Roussillon et l’OARA, Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine.