CARROUSEL

VINCENT THOMASSET

Quels liens peut-on faire entre la danse, le théâtre et l’équitation ? En s’emparant des codes et de l’imaginaire de l’univers équestre, Vincent Thomasset met en scène sa pensée dialoguée, dansée, amusée

Carrousel : nom masculin pouvant désigner un manège de chevaux de bois mais également un exercice de parade équestre militaire. Par métonymie, un « carrousel » est aussi une ronde, une succession rapide de choses ou de personnes sur un espace réduit. Chez Vincent Thomasset, cet espace est le plateau, pensé comme un carré de dressage où s’enchaînent des exercices de parades militaires, des chorégraphies classiques et des séquences parlées, portées par cinq interprètes, en solo, en duo ou en groupe, au trot et au galop. On s’amuse de la contrainte, du rapport au collectif, à la danse et à la musique, de la prose de Maître Jourdain et des leçons de dressage. On ne sait d’ailleurs plus très bien qui est cheval et qui est humain

conception et texte Vincent Thomasset
avec Julien Gallée-Ferré, Jacquelyn Elder, Emmanuelle Lafon, Nicolas Perrochet, Anne Steffens
lumières Florian Leduc
création sonore Pierre Boscheron
regard extérieur Ilanit Illouz
conseil scénographique Sarah Lefevre
costumes en collaboration avec Angèle Micaux
assistanat à la mise en scène Emma Lamothe

production Laars & Co
coproduction La Passerelle scène nationale de Saint-Brieuc, Festival d’Automne à Paris, T2G — Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national, POC d’Alfortville, Le Manège scène nationale, Reims, Le Parvis, scène nationale Tarbes-Pyrénées, L’Atelier de Paris — centre de développement chorégraphique national, Théâtre de Choisy-le-Roi, scène conventionnée pour la diversité linguistique, Département du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création, CND, centre national de la danse, Pantin
coréalisation T2G – Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national, Festival d’Automne à Paris

avec le soutien de l’ADAMI

l’association Laars & Co est soutenue par le ministère de la Culture et la DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique

avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre de StudioLab, du Carreau du Temple, Paris et du Centre Chorégraphique National d’Orléans

spectacle créé le 22 mai 2019 à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc

crédit photo © Patrick Berger

16 AU 25 NOVEMBRE 2019


CRÉATION

AVEC LE FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS

1h10
plateau 2

samedi 16 novembre – 18h  
dimanche 17 novembre – 16h
lundi 18 novembre – 20h
jeudi 21 novembre – 20h

vendredi 22 novembre – 20h
samedi 23 novembre – 18h
dimanche 24 novembre – 16h
lundi 25 novembre – 20h

tarifs à partir de 6€
10€ pour tou·te·s avec le pass T2G

Après des études littéraires à Grenoble, il cumule différents petits boulots avant de travailler en tant qu’interprète avec Pascal Rambert de 2003 à 2007. En 2007, il intègre la formation Ex.e.r.ce (Centre Chorégraphique National de Montpellier), point de départ de trois années de recherches. Dans un premier temps, il travaille essentiellement in situ, dans une économie de moyens permettant d’échapper, en partie, aux contraintes économiques. Il accumule différents matériaux et problématiques à la fois littéraires, chorégraphiques et plastiques, lors de performances en public. Il écrit alors un texte qu’il utilise à différentes reprises, dont le titre, à lui seul, résume la démarche de cette période : Topographie des Forces en Présence. Depuis 2011, il produit des formes reproductibles en créant notamment une série de spectacles intitulée La Suite dont les deux premiers (Sus à la bibliothèque ! et Les Protragronistes) ont été créés au Théâtre de Vanves dans le cadre du festival Artdanthé. En 2013, création de Bodies in the Cellar (désadaptation du film Arsenic et vieilles Dentelles de Frank Capra), puis Médail Décor en 2014, troisième partie de La Suite dont l’intégralité est reprise au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne à Paris en 2015. En 2015, création des Lettres de non-motivation de Julien Prévieux (festival La Bâtie à Genève), repris au Théâtre de la Bastille et au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En 2016, création de Galoooooop, une lecture performance à deux voix avec Anne Steffens (commande du MacVal – musée d’Art contemporain du Val-de-Marne), et création des Lettres de non-motivation en lituanien (Vilnius, Kaunas). En 2017, création de la pièce Ensemble Ensemble, reprise au Théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En 2018, trois pièces sont reprises à la Biennale (Lettres de non-motivation, Médail Décor, Ensemble Ensemble). Créée en 2012, l’association Laars & Co soutient son travail. Elle est subventionnée par le Ministère de Culture et de la communication, soutenue par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique.