LE RESTE VOUS LE CONNAISSEZ PAR LE CINÉMA

MARTIN CRIMP / DANIEL JEANNETEAU

Le reste vous le connaissez par le cinéma met en jeu la rencontre anachronique du mythe d’OEdipe et d’un choeur contemporain d’adolescentes. Elles sont le Sphinx, insolent et ingénieux, qui pose des questions et convoque tour à tour les grandes figures du mythe – incarnées par des comédiennes et des comédiens puissant·e·s – pour mieux interroger l’état du monde dont elles héritent

Daniel Jeanneteau monte pour la première fois en France le texte de Martin Crimp écrit à partir des Phéniciennes d’Euripide. Pièce politique et poétique, extraordinairement agissante, l’œuvre s’adresse au présent avec une implacable ironie. De quelle tragédie sommes-nous les personnages ? Notre monde s’est-il construit sur une antique somme d’erreurs ?  C’est à un groupe de jeunes filles de Gennevilliers et des alentours qu’est confié le rôle des « Phéniciennes ». Ce sont elles qui soigneusement dégorgeront les formes archaïques et douloureuses du mythe, en déploieront les dépouilles splendides et refroidies par l’écriture acérée de Martin Crimp

texte Martin Crimp d’après Les Phéniciennes d’Euripide
traduit de l’anglais par Philippe Djian, L’Arche Éditeur © 2015
mise en scène et scénographie Daniel Jeanneteau
assistanat et dramaturgie Hugo Soubise
collaboration artistique / choeur Elsa Guedj
conseil dramaturgique Claire Nancy
assistanat scénographie Louise Digard
lumières Anne Vaglio
musique Olivier Pasquet
ingénierie sonore et informatique musicale IRCAM – Sylvain Cadars
costumes Olga Karpinsky
décors ateliers du TNS – Théâtre National de Strasbourg
avec Solène Arbel, Stéphanie Béghain, Axel Bogousslavsky, Yann Boudaud, Quentin Bouissou, Jonathan Genet, Elsa Guedj, Dominique Reymond, Philippe Smith et Clément Decout, Victor Katzarov (en alternance)
et le Choeur Delphine Antenor, Marie-Fleur Behlow, Diane Boucaï, Juliette Carnat, Imane El Herdmi, Chaïma El Mounadi, Clothilde Laporte, Zohra Omri (en alternance)

production T2G — Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national
coproduction TNS – Théâtre National de Strasbourg, IRCAM – Centre Pompidou, Festival d’Avignon, Théâtre du Nord, centre dramatique national de Lille Tourcoing – Hauts-de-France, Théâtre de Lorient, centre dramatique national

action financée par la Région Île-de-France

avec le soutien de la Fondation SNCF

remerciements à la MC93 Maison de la culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny

la pièce Le reste vous le connaissez par le cinéma de Martin Crimp (traduction de Philippe Djian) est publiée et représentée par L’Arche, éditeur et agence théâtrale : www.arche-editeur.com

spectacle créé le 16 juillet 2019 au gymnase du lycée Aubanel, dans le cadre de la 73ème édition du Festival d’Avignon

crédit photo © Mammar Benranou

DU 9 JANVIER AU 1ER FÉVRIER 2020

CRÉATION AVIGNON 2019
AVEC L’IRCAM-CENTRE POMPIDOU

2h15
plateaux 1 et 2

jeudi 9 janvier – 20h 
vendredi 10 janvier – 20h
samedi 11 janvier – 18h

dimanche 12 janvier – 16h
lundi 13 janvier – 20h  
jeudi 16 janvier – 20h  
vendredi 17 janvier – 20h
samedi 18 janvier – 18h
dimanche 19 janvier – 16h
lundi 20 janvier – 20h  
jeudi 23 janvier – 20h  
vendredi 24 janvier – 20h
samedi 25 janvier – 18h
dimanche 26 janvier – 16h
lundi 27 janvier – 20h  
jeudi 30 janvier – 20h  
vendredi 31 janvier – 20h
samedi 1er février – 18h

tarifs à partir de 6€
10€ pour tou·te·s avec le pass T2G

AVANT / APRÈS

du 7 au 15 février 2020
au TNS — Théâtre National de Strasbourg

du 10 au 14 mars 2020
au Théâtre du Nord – CDN Lille Tourcoing Hauts-de-France

les 20 et 21 mars 2020
au Théâtre de Lorient, centre Dramatique National

Martin Crimp, né en 1956, commence à écrire pour le théâtre dans les années 1980. Il a été récompensé pour plusieurs de ses textes, notamment Le Traitement (écrit en 1993, John Whiting Award). Ses pièces, qui délaissent les conventions de la narration pour évoquer les turpitudes des êtres d’aujourd’hui, retiennent notamment l’attention à Milan, où elles sont inscrites au répertoire du Piccolo Teatro, à Lisbonne, à Bruxelles et à Berlin. Depuis Définitivement les Bahamas (1986), il a écrit plus de quinze pièces, dont La Campagne en 2000, la trilogie Face au Mur en 2002, La Ville en 2008, Dans la République du Bonheur en 2012, et Le reste vous le connaissez par le cinéma en 2013. Elles sont aujourd’hui traduites et jouées dans de nombreux pays d’Europe, en particulier en Allemagne. Il écrit de plus depuis 2006 des livrets d’opéra pour le compositeur George Benjamin : Into the Little Hill (2006), Written on skin (présentée en 2012 au Festival d’Aix en Provence), et Lessons in Love and Violence (présentée au Royal Opera House de Londres en 2018). Ses dernières pièces Men Asleep et When we have sufficiently tortured each other ont été mises en scène par Katie Mitchell, au Schauspielhaus de Hambourg en 2018 et au National Theatre de Londres en 2019 respectivement.

Après des études à Strasbourg aux Arts Décoratifs et à l’École du TNS, il rencontre le metteur en scène Claude Régy dont il conçoit les scénographies pendant une quinzaine d’années. Il travaille également avec de nombreux metteurs en scène et chorégraphes (Catherine Diverrès, Jean-Claude Gallotta, Alain Ollivier, Nicolas Leriche, Jean-Baptiste Sastre, Trisha Brown, Jean-François Sivadier, Pascal Rambert…). Depuis 2001, et parallèlement à son travail de scénographe, il se consacre à la création de ses propres spectacles, en collaboration avec Marie-Christine Soma. (Racine, Strindberg, Boulgakov, Sarah Kane, Martin Crimp, Labiche, Daniel Keene, Anja Hilling, Tennessee Williams). Metteur en scène associé au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis de 2002 à 2007, à l’Espace Malraux de Chambéry en 2006 et 2007, à la Maison de la Culture d’Amiens de 2007 à 2017, au Théâtre National de la Colline, avec Marie-Christine Soma, à de 2009 à 2011. Lauréat de la Villa Kujoyama à Kyoto en 1998. Lauréat de la Villa Médicis hors les murs au Japon en 2002. Grand prix du syndicat de la critique en 2000 et en 2004. Daniel Jeanneteau a dirigé le Studio-Théâtre de Vitry de 2008 à 2016. Il a pris la direction du T2G – Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national en janvier 2017. Daniel Jeanneteau a collaboré une première fois avec Martin Crimp pour la création en 2006 à l’Opéra Bastille de Into the little hill, premier opéra de George Benjamin.

EXTRAIT

Les FILLES.

– Si Caroline a 3 pommes et Louise a 3 pommes

combien d’oranges a Sabine ?

Si Anna a 2 poneys de plus que Miriam

et que Bobby le chat de Miriam a 7 chatons

alors tuer, ça fait quoi ?

– Oui, tuer ça fait quoi

et ça fait quoi d’ÊTRE Bobby le chat ?

– Si une pierre pesant 75 grammes

voyageant à 200 kilomètres heure

peut faire voler en éclat un bassin humain

pourquoi sommes-nous toutes si belles ?

– Mais encore quelle est la valeur de X

si je me tiens toute nue devant vous ? Eh bien ?

Pause.

– C’est quoi un sphinx ?

Pourquoi est-ce qu’il tue ?

– Que veut un sphinx mais encore

Qui baise-t-il et quand ?

Pourquoi le sphinx, c’est des filles

et pourquoi sommes-nous toutes si belles ?

Vous en pensez quoi ?

Martin Crimp, Le reste vous le connaissez par le cinéma, scène 1 (L’Arche Éditeur, 2015)

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET

NAVETTE
RETOUR

DÉPART 23H
PLACE CLICHY
OPÉRA
RÉPUBLIQUE
CHATELET